RAPPEL

Comment bien réussir sa levée de fonds

Comment bien réussir sa levée de fonds
La levée de fond est souvent le graal recherché par toute start-up ou entreprise en quête de croissance. On entend souvent qu’une start-up à lévée des fonds, sans vraiment savoir de quoi il s’agit. Aujourd’hui, on vous explique plus en détail ce qu’est une levée de fonds et comment la réussir.

Qu'est qu'une levée de fonds ?

La levée de fonds est une opération qui permet d'accélérer la croissance de son entreprise, en faisant appel à des investisseurs. Elle permet ainsi à une entreprise d’augmenter son capital pour financer son démarrage ou son capital développement grâce aux fonds d’investisseurs. En contrepartie, ces derniers ont des parts sociales ou des actions dans l’entreprise. Ils se rémunèrent sur les plus-values réalisées lors de la revente de leur participation. Mais ils ne vous apportent pas seulement du financement mais aussi une expertise du métier et un réseau.

Quelques pré-requis

Avant de vous lancer dans cette aventure, il faut vérifier quelques points. Dans un premier temps, demandez-vous si vous pouvez en faire une. Si votre projet a une potentielle croissance ambitieuse et qu’elle a besoin d’un financement extérieur, c’est possible. Mais par exemple, les activités de service qui génèrent rapidement du chiffre d’affaires, vous ne pouvez pas en faire ! Pensez aussi aux conséquences que va vous apporter cette levée de fonds. Le partage du capital avec un nouvel investisseur impliquera de s’accorder avec lui aussi sur certaines décisions. Cette personne aura aussi certaines exigences de sortie et aura la possibilité de vendre l’entreprise dans un délai de 5 ans. N’oubliez pas non plus l’orientation de la stratégie pour une création de valeurs puisque l’objectif de fond est de faire un multiple maximum de son investissement entre son entrée et sa sortie.

Comment réussir sa levée de fonds ?

La première chose à faire est d’identifier les investisseurs. Selon le stade où en est votre entreprise et son secteur, vous n’irez pas voir les mêmes personnes. Si vous voulez commencer le développement d’un produit technique par exemple, il vaut mieux vous tourner vers des Love Money ou des aides publiques. Par contre, si vous avez une offre définie, un projet et un business plan crédible, vous pouvez vous tourner vers des Business Angels. Ensuite, vous prenez un premier contact avec les investisseurs que vous avez sélectionnés. Commencez par envoyer un résumé opérationnel. Lorsque vous avec des réponses d’intéressés, envoyez leur votre business plan.

Les premiers contacts

Une fois que les investisseurs veulent en savoir plus, organisez une réunion avec eux. Préparez vous le mieux possible sur ces points : Un pitch que vous connaissez sur le bout des doigts Une présentation claire et précise Une confiance en vous et votre projet Après cette réunion, c’est l’heure de la due diligence. Cette étape permet aux potentiels investisseurs de vérifier votre dossier sur certains points comme le potentiel du marché ou la crédibilité des projections financières. En cas de demande d’information, il faut être très réactif et ne pas hésiter à relancer les investisseurs pour avoir une réponse. Profitez-en aussi pour leur annoncer des bonnes nouvelles (nouveaux clients, les derniers chiffres en progression , etc.) Une fois les investisseurs séduits, mettez-vous d’accord sur la lettre d’intention. Elle reprend les conditions financières et juridiques et fixe les futures règles de votre accords. Ne sous-valorisez pas votre société ! Cela permettra d’envisager un autre tour de table dans une dilution importante pour les fondateurs. Ça y est, votre levée de fond est presque finie ! Il vous reste à négocier et rédiger un nouveau pacte d’actionnaires (n’oubliez pas d’envoyer des bulletins de souscription d’actions aux investisseurs durant cette étape) et convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire pour acter l’augmentation de capital. Une fois les virements effectués, la banque vous délivrera un certificat du dépositaire constatant la réalisation des souscriptions. Enfin, il ne vous reste plus qu’à enregistrer la formalité au greffe du Tribunal de commerce !

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...