RAPPEL

Les plus grands fonds d'investissement ouverts aux startups régionales avec la French Tech Rise

Les plus grands fonds d'investissement ouverts aux startups régionales avec la French Tech Rise

Mélanie Aprile

07/09/2021

La sélection locale des startups doit permettre de cibler les startups en recherche de financement

Trouver des financements peut se révéler difficile : les investisseurs français ou étrangers se concentrent essentiellement dans la capitale. Fort de ce constat, le Gouvernement par l’intermédiaire de Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, a lancé un concours baptisé French Tech Rise, une sorte de « coupe de France des start-up régionales ».


Cette opération d’attractivité des écosystèmes territoriaux a pour objectif de valoriser les territoires, en aidant ces jeunes pousses à gagner en visibilité auprès des investisseurs parisiens. En collaboration avec BPI France, ce sont 82 start-ups régionales, sélectionnées localement par les Capitales French Tech, qui se rendront à Paris en Novembre 2021 pour présenter leurs entreprises à un parterre d’investisseurs.

Le projet French Tech Rise

entrepreneurs, levée de fond, financement, startup
Sous forme d’un évènement national, les 82 startups issues des écosystèmes territoriaux seront sélectionnées selon les critères suivants :


• Les perspectives de levée de fonds dans les 18 prochains mois
• La recherche de financement en seed, série A ou B (500 000€ à 5M€)
• L’entreprise doit avoir moins de 15 ans
• Le siège social doit se situer en France


Les Capitales French Tech pourront sélectionner 5 start-up et les Communautés French Tech des régions sans Capitales 3 start-up. Pour l’Outre-Mer, il y aura 2 start-up pour la région Pacifique (Communautés French Tech de Nouvelle Calédonie et Polynésie française), 3 start-up pour la région de l’Océan Indien (Communautés French Tech Réunion et Mayotte) et 3 start-up pour les Antilles (Communautés French Tech de Guadeloupe, Martinique et Guyane).

Les start-ups intéressées devront se tourner vers les représentations de la French Tech en région, et les candidatures peuvent être déposées jusqu’à mi-Octobre.
Jetez-y un oeil

Les dispositifs existants hors la capitale

Les régions fourmillent d’initiatives de soutien aux startups : réseaux de business angels, accélérateurs, cellules des banques régionales, incubateurs, etc.. Les aides au démarrage sont accessibles partout en France, il ne faut pas hésiter à solliciter des acteurs comme France Digitale, la FrenchTech, ou encore BPI France. Le développement de la startup HAVR, pépite de la serrure connectée, en est le résultat, puisqu’ils doivent leur propulsion à la structure d’incubation de leur université.


De plus, l’aspect humain est un avantage concurrentiel face à d’autres startups parisiennes, puisqu’il est plus facile d’attirer des gens qui veulent de meilleurs cadres et rythme de vie, comme le coût d’habitat réduit par exemple, surtout depuis la crise sanitaire. Il ne faut pas oublier que la réussite passe aussi par la santé et l’énergie des porteurs de projet, et des collaborateurs.

Pour finir, il est important de s’appuyer sur les réseaux et professionnels locaux de l’accompagnement, car ils connaissent à la fois les spécificités du tissu économique régional, l’état des relations et les modes de fonctionnement des acteurs ainsi que les interlocuteurs opérant sur le territoire.

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...