RAPPEL

L'intelligence artificielle : le nouvel allié des entreprises?

L'intelligence artificielle : le nouvel allié des entreprises?

Margot Charbonnel

08/06/2021

La crise sanitaire et le confinement ont accéléré la transformation numérique des entreprises. C’est pourquoi, le budget alloué à cette technologie ne cesse d’augmenter depuis ces dernières années. Les startups françaises sont nombreuses à se développer à travers l'utilisation de l'IA. Parmi elles, Shift Technology s'engage dans la détection de fraudes auprès des assureurs. De l'autre côté, Medene allie aromathérapie et IA en cosmétique.

Crise sanitaire et transition numérique : l’IA s’invite en entreprise

La notion d’Intelligence Artificielle est complexe, mais selon la définition de NetApp, on peut la catégoriser comme un “processus d'imitation de l'intelligence humaine qui repose sur la création et l'application d'algorithmes exécutés dans un environnement informatique dynamique. Son but est de permettre à des ordinateurs de penser et d'agir comme des êtres humains”. Elle a déjà envahi notre quotidien en donnant la parole aux smartphones avec les réseaux sociaux, les moteurs de recherches, les services de traduction automatique, les sites de vente en ligne ainsi que les applications de navigation.
L’IA s’applique à tous les secteurs d’activités et les entreprises font de plus en plus appel à cette technologie. Ceux qui y ont majoritairement recours sont les secteurs de la Banque-Assurance, de l’Industrie et du Service. Si cette technologie continue de se généraliser, 80% des entreprises dans le monde pourraient l’utiliser d’ici 2022, contre 37% en 2019. Avec la crise sanitaire et la digitalisation, l’investissement dans l’Intelligence Artificielle est donc devenu presque inévitable pour les entreprises.

Des budgets conséquents alloués

“Les entreprises françaises sur la voie de l’intelligence artificielle”, Tata Consultancy Services (TCS)

Si pour beaucoup d’entreprises le coût de l’IA est un frein, d’autres sont prêtes à le supporter pour bénéficier d’un avantage compétitif sur le marché. De ce fait, les budgets alloués à cette technologie ne cessent d’augmenter. Selon l’étude digitale TCS, 37% des entreprises françaises qui ont investi dans l’IA consacrent un budget supérieur à un million d’euros et 21% entre 300 000 et 500 000 euros. La majorité d’entre elles prévoient d’augmenter cet investissement.

Un outil avantageux pour les entreprises

Les fondateurs : Eric Sibony, Jérémy Jawish, et David Durrleman (Crédits: Maddyness)

L’Intelligence Artificielle permet aux entreprises d’automatiser et de réduire des tâches répétitives, à faible valeur ajoutée. Elles génèrent une force de vente supplémentaire en ciblant des prospects qui correspondent le plus à leur produit/service. Au vu de l’émergence des nouvelles technologies et la multiplication des points de contact entre les clients et les entreprises, l’objectif est d’améliorer le service client efficacement. Basée sur des algorithmes performants, cette technologie a pour objectif d’apporter des réponses personnalisées, fiables et efficaces aux utilisateurs, face à des demandes de plus en plus importantes.

Récemment, la start up française Shift Technology, « fournisseur de solutions d’automatisation et d’optimisation des décisions basées sur l’IA pour le secteur mondial de l’assurance », a levé 220 millions de dollars. L’entreprise est aujourd’hui valorisée à plus d’un milliard de dollars et devient la 13ème licorne française. Celle-ci a su tirer profit de l’IA en élaborant des logiciels capables d’analyser des données de toutes sortes, permettant aux assureurs d’automatiser de nombreuses tâches. La start up française continue sur sa lancée et élargit les bénéfices de cette technologie, notamment, avec le lancement de Shift Insurance Suite en début d’année.

Les fondatrices : Marie-Claire Kanaan, Laure De Lacaze et Camille Pereira (Crédits: Medene)

Sur un autre registre, Medene, marque du bien-être et de la beauté bio, a annoncé sa levée de fonds de 1,3 millions d’euros, afin d’étendre ses nouveaux produits en Europe. Grâce à la technologie de l’IA, celle-ci propose des produits de beauté sur mesure, à base d’huiles essentielles. La marque a créé un algorithme qui permet de calculer les dosages précis d’huiles en fonction des besoins, des préférences et des antécédents médicaux de ses clients, renseignés au préalable.

En avril dernier, la Commission européenne a publié son projet de règlementation de l’IA visant à « garantir la sécurité et les droits fondamentaux des citoyens et des entreprises, tout en renforçant l'adoption de l'IA, les investissements et l'innovation dans l'ensemble de l'UE ». Preuve que l’Intelligence Artificielle n’appartient plus au futur mais bien au présent.

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...