RAPPEL

Le lexique pour comprendre les développeurs

Le lexique pour comprendre les développeurs

Valentin Brulin

06/06/2018

Chaque domaine d’activité comporte ses propres expressions. Vous avez un profil plutôt commercial ou marketing et vous ne savez absolument pas comment travaille un développeur ? Vous en avez rencontré plusieurs mais vous n’avez pas compris tout ce qu’il vous a dit ?

Pas de panique ! Voici un petit lexique pour vous aider à comprendre les développeurs !

1. Remote : quand un développeur vous dit qu’il travaille en « remote », il veut tout simplement dire qu’il travaille à distance. Cela peut être chez lui, mais aussi dans un café, une bibliothèque, … tant qu’il y a une connexion internet !

2. Framework : quand les développeurs codent, ils utilisent des langages informatiques spécifiques (Python, PHP, Ruby on rails, etc.). Ces langages comportent des architectures différentes : ce sont ces fameux Framework. Ils peuvent être présentés comme une librairie de composants préexistants, permettant de ne pas réinventer la roue systématiquement.

Faisons un parallèle avec une maison. Il y a déjà des briques, des tuiles, du placo, … ce sont des éléments déjà existants. A chaque fois que nous allons faire une nouvelle maison, nous n’avons pas à fabriquer nous-mêmes les briques et le carrelage.

3. Débogage : en général, pour désigner un problème internet on utilise le terme anglais : bug. Le « bog » est la version française du bug. Ainsi, le débogage, c’est lorsque le développeur supprime le bog.

4. Hackathon : le hackathon est le terme utilisé par les développeurs pour parler d’une « charrette ». Il s’agit d’un événement où plusieurs développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique sur plusieurs jours. Ils travaillent généralement tous ensemble sur le même projet. C’est un évènement convivial et créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’informatique.

Vous pouvez aussi remarquer que le mot utilise la même terminologie du terme « marathon ». Dans le hackathon on ne court pas, mais on code !

5. « Je push ! » : « Je mets à jour ! ». Autrement dit, quand le développeur « push », c’est qu’il modifie le site internet / l’application pour rajouter une fonctionnalité. En général, quand il push, la plateforme est momentanément indisponible.

6. Front-end et Back-end : le Back-end désigne une action informatique qui va donner lieu à un résultat spécifique (calcul d’un algorithme, etc.). Le Front-end quant à lui est un terme qui désigne la partie visible du logiciel. Il s’agit des éléments que l’utilisateur final verra (les visuels, les titres, etc.).

Prenons un exemple : dans un hôtel, nous avons deux types de services. Le premier (que l’on peut relier au Front-end) regroupe l’accueil, le personnel et la décoration. Le deuxième (que l’on peut rattacher au Back-end) rassemble les services que les clients ne voient pas : le ménage, la maintenance et les livraisons alimentaires par exemple.

En général, les développeurs sont spécialisés soit en Front-end, soit en Back-end. Quand ils maîtrisent les deux, on dit qu’ils sont Full-stack !

7. « C’est gité ou pas ? » : le terme « Git » désigne toutes les actions reliées au code. C’est une commande qui est très utilisée pour créer une version de code. Les développeurs lui ont alors associés deux verbes :

  • « je git push » qui signifie que le développeur envoie le code ;
  • « je git pull » quand le développeur récupère ou télécharge le code des autres.

Ainsi, « c’est gité ou pas ? » peut être traduit par : « c’est envoyé ou pas ? ».

INFO EN + :

est un réseau social sur lequel les développeurs s’entraident et échangent leurs conseils sur les langages informatiques. Github vient d’être racheté par Microsoft pour 7,5 milliard de dollars. Rien que ça.

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...