RAPPEL

Les frais de création d’entreprise : combien coûte la création d’une SARL ou d’une SAS ?

Les frais de création d’entreprise : combien coûte la création d’une SARL ou d’une SAS ?

Valentin Brulin

05/09/2018

Nombre de français se lancent chaque année dans de nouveaux projets entrepreneuriaux. Or, pour ceux décidant de créer une société, un premier point d’intérêt est le coût de cette démarche. En effet, nombre d’entrepreneurs s’interrogent sur les frais de création d’une

global. Encore, l’interrogation existe également pour la première concurrente de la SARL : la SAS. Ainsi, la question du coût de création d’une global revient également.

Ainsi, il convient de se pencher sur les principaux frais de création d’entreprise.

La rédaction des statuts.

La rédaction des statuts est l’une des étapes principale de la création d’une société. En effet, pas de société sans statut. Il sera impossible de faire immatriculer la société, et donc de lui donner une existence légale, si celle-ci n’a pas de statuts.

Ainsi, la rédaction des statuts est une étape importante du processus de création d’une société. Or, que ce soit pour la création d’une SARL ou d’une SAS, il conviendra de prendre grand soin à la rédaction des statuts.

En effet, pour une SARL, les statuts devront comporter toute une série de mentions obligatoires. Ainsi, ces statuts ne seront valides que si toutes les mentions prévues par la loi y apparaissent.

La situation de la SAS sera inverse. En effet, le contenu des statuts sera très libre. Il sera possible de prévoir toute une série de clauses. Ainsi, il est souvent dit de la SAS qu’il s’agit d’une société facilement personnalisable. Encore, quand elle ne comporte qu’un seul associé, son fonctionnement se rapproche fortement de celui d’une entreprise individuelle. Or, le fait que le contenu des statuts soit très libre impliquera de prendre grand soin à leur rédaction. En effet, il ne faudra pas que des clauses inscrites aux statuts se contredisent, ou encore que leur rédaction soit mauvaise au point de causer des problèmes de fonctionnement pour la société.

Ainsi, il est courant de recourir aux services d’un professionnel pour la rédaction des statuts. À ce titre, il conviendra de prévoir un certain budget alloué à ce travail rédactionnel. En effet, un avocat pourra parfois facturer plusieurs milliers d’euros pour un travail de rédaction des statuts. Or, des solutions moins onéreuses existent. Certains prestataires en ligne proposent de rédiger des statuts complets pour quelques centaines d’euros, voire dans le cadre d’une offre de création de société générale.

Le capital social.

SARL et SAS sont des sociétés pouvant être créées avec 1 euro de capital social. Néanmoins, cela ne signifie pas qu’un tel montant est systématique, en pratique. En effet, il est souvent dit que la société doit avoir un capital social adapté à l’activité qu’elle exerce. Cela est d’autant plus important qu’un capital social d’un montant trop faible pourra donner lieu, dans certaines circonstances, à une condamnation des associés, lesquels pourraient alors être tenus de payer les dettes de la société.

Ainsi, il conviendra de prévoir un certain montant pour en faire le capital social. Ce montant pourra varier de 1€ au minimum, à une somme quelconque au maximum.

Encore, le coût associé au capital social se traduira par un apport. Ainsi, si le capital social est constitué par de l’argent, il s’agit d’un apport en numéraire. Sinon, l’associé peut apporter certains biens ayant une valeur fiduciaire ; l’on parlera alors d’apport en nature. En outre, il est aussi possible d’apporter de son temps, de son expérience et de ses compétences, à la société. Cependant, cet apport, dit en industrie, ne permettra pas d’augmenter le montant du capital social.

L’annonce légale.

Une fois les statuts rédigés et le capital social déposé sur un compte bancaire au nom de la société, l’entrepreneur pourra annoncer l’existence de sa société au public. Cette publicité se fera par le biais d’une publication dans un journal d’annonces légales. En effet, un avis de constitution de société comportera nombre d’informations relatives à la société en création. Ainsi, le nom de la société, son capital social, l’adresse de son siège social, son objet social, ou encore l’identité et l’adresse de son dirigeant, seront notamment indiqués.

Le coût de cette annonce légale dépendra de sa longueur. Ainsi, plus un grand nombre d’informations sera inscrit, et plus l’annonce légale coûtera cher. En général, il faut compter entre 100 et 200€ HT pour une annonce légale.

L’immatriculation de la société.

Une fois l’annonce légale publiée, il ne restera plus qu’à faire immatriculer la société auprès du greffe. La demande d’immatriculation se fera par le biais d’un formulaire m0 et du dépôt de certaines pièces justificatives.

L’immatriculation d’une SAS ou d’une SARL supposera de s’acquitter de frais de greffe d’un montant de 39,42€.

D’autres frais ?

Créer une SARL ou une SAS peut supposer d’autres frais que ceux exposés ci-avant. En effet, il faut parfois ajouter des frais en lien avec le siège social. Ainsi, si le siège social est installé au sein d’une société de domiciliation, il faudra s’acquitter d’un loyer mensuel. De même, des frais devront être acquittés dès lors que le siège social se trouve au sein de locaux loués par l’entrepreneur.

Encore, lancer l’activité de l’entreprise suppose parfois un investissement, lequel peut aller au-delà du simple montant apporté à la société au titre du capital social.

Pour finir, il faudra prévoir toute une série de frais en lien avec l’activité. En effet, à mesure que l’activité se développera, elle entraînera également de nouveaux frais dont devra s’acquitter l’entrepreneur.

Vous avez un projet de Startup ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur(e) associé(e) tech sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...