Pollution numérique et écologie digitale : les gestes simples à adopter pour lutter contre le CO2

Pollution numérique et écologie digitale : les gestes simples à adopter pour lutter contre le CO2

Valentin Brulin

12/03/2020

Face à l’ère du numérique et de la dématérialisation, l’impact environnemental du digital est devenu un enjeu majeur de la lutte contre le CO2. À l’heure actuelle, le monde comptabilise 4,54 milliards d’internautes, soit une augmentation de 7% par rapport à janvier 2019 (chiffres du Digital report 2020 réalisé par We Are Social et Hootsuite). Mais saviez-vous qu’un mail avec pièce jointe volumineuse émet jusqu’à 50g de CO2 ? Et qu’en 2018 plus de 300 millions de tonnes de CO2 ont été produites par le visionnage de vidéos en ligne ? Des chiffres alarmants n’est-ce pas ?

statistique-digital-dans-le-monde-2020
« Digital around the world in 2020 » – Source : WeAreSocial

Ces actions quotidiennes qui nous paraissent banales et sans danger sont pourtant lourdes de conséquences. Quelques gestes simples peuvent limiter notre consommation et réduire notre empreinte carbone :

1. Nettoyer quotidiennement votre boîte mail

Stocker des mails engendre une consommation énergétique excessive des data centers. En France, selon une étude de Cleanfox, la part de consommation électrique de ces centres de données représenterait 10% de la consommation énergétique française.

Réduisez donc votre émission de gaz à effet de serre en supprimant régulièrement vos mails et spams et en vous désabonnant des newsletters que vous ne lisez pas.

empreinte-carbone-numérique
« L’industrie du numérique, une source de pollution croissante ». © Céline Deluzarche, Futura

2. Fermer les onglets non utilisés de votre navigateur

Les onglets, même lorsqu’ils ne sont pas utilisés, se rafraîchissent en permanence et augmentent la consommation énergétique des data centers.

Pensez à toujours fermer vos onglets, cela optimisera la performance de votre navigateur web par la même occasion.

3. Utiliser un moteur de recherche éthique

Chaque jour, des milliards de recherches sont effectuées sur Google. Une requête équivaut à 7g de carbone rejeté dans l’atmosphère.

Utiliser plutôt des moteurs de recherche responsables tels que Lilo : startup française qui collecte des gouttes d’eau ou encore Ecosia qui reverse 80% de ses bénéfices à la lutte contre la déforestation.

4. Taper directement l’URL dans la barre de recherche

Réduisez votre émission de CO2 en évitant de passer systématiquement par les moteurs de recherche et pensez à mettre en favoris les sites fréquemment consultés.

5. Désactiver ou paramétrer les notifications de vos applications

Avez-vous remarqué que nos applications mobiles nous envoient des notifications à plusieurs reprises dans la journée ? Désactivez les notifications inutiles ou paramétrez-les !

6. Supprimer les applications non utilisées

Une application, même non utilisée, utilise les ressources du téléphone. Pensez à désactiver les mises à jour automatiques de vos applications et supprimer celles qui ne sont plus utilisées.

7. Débrancher vos appareils lorsqu’ils sont rechargés

Un appareil chargé et encore branché sur secteur continue de consommer. Économisez votre énergie et débranchez par exemple votre smartphone une fois le chargement terminé.

8. Débrancher tous les objets connectés non utilisés durant votre absence

Avez-vous nécessairement besoin de cette télévision en veille ou de votre box internet allumée durant votre sommeil ou vos vacances ? Les objets connectés continuent de consommer tant qu’ils ne sont pas complètement débranchés. Pensez à votre consommation !

9. Stocker sur un disque dur et non sur un cloud

Les clouds sont en réalité stockés dans les data centers qui utilisent près de 10% de la consommation d’électricité mondiale. Privilégiez le stockage local tel que les disques durs, clés USB…

N’oublions pas, chaque petit geste compte pour sauver la planète. Contribuez à l’écologie digitale.


Vous serez peut-être intéressé par...