Un premier bilan des startups françaises en 2018 : des levées de fonds importantes

Un premier bilan des startups françaises en 2018 : des levées de fonds importantes

Valentin Brulin

23/01/2019

Qui dit début d’année, dit premiers bilans ! Aujourd’hui nous vous invitons à découvrir une rétrospective sur l’activité de levée de fond des startups françaises en 2018.

Des levées de fonds en nette augmentation

Les fonds levés par les startups françaises ont fait un bond important en 2018. En effet, 3 300 millions d’euros ont été levés par ces dernières durant l’année précédente, contre 2 000 millions d’euros en 2017. Soit une différence de 1 300 millions d’euros d’une année à l’autre.

Les levées d’investissement ont surtout connu une augmentation fulgurante au cours du premier semestre 2018. Durant les six premiers mois de cette année 2018, 1 952 millions d’euros ont été levés via 333 opérations. Pour comparaisons, 1 216 millions d’euros ont été levées sur la même période en 2017 via 301 opérations. Au milieu de l’année 2018, on dénombrait donc 32 opérations de plus qu’au milieu de l’année 2017, et une augmentation de 736 millions d’euros.

Une concentration des levées de fonds

En revanche, un élément reste inchangé concernant la concentration des investissements. Les levées de fonds sont toujours en nette domination dans la région île de France, avec 196 opérations (durant le premier semestre). Cela représentant 1 421 millions de levées de fond, contre 183 opérations et 926 millions d’euros en 2017. La région Occitanie reste également très présente avec 98 millions d’investissement pour 25 opérations, tout comme la région Auvergne-Rhône-Alpes (142 millions d’investissement pour 21 opérations).

Les trois secteurs qui dominent les investissements

D’une manière plus globale, trois secteurs dominent l’ensemble de fonds levés en 2018. En première position, nous retrouvons le secteur des technologies publicitaires, ayant levé 677,50 millions d’euros, soit 20,3% de la part globale. En deuxième position, le secteur de la Fintech représentait 8,6% de la part globale (soit 288,79 millions d’euros levés). Puis sur la dernière marche du podium, l’e-gestion des ressources humaines représentait 7,5% de la part globale (avec un investissement de 250,25 millions d’euros). D’autres secteurs ont également débloqué des levées de fonds importantes, comme le secteur de la mobilité, de la vente de détail, du Big Data ainsi que celui de l’IoT (Internet des objets).

La place des startups françaises en Europe

La France arrive en troisième position en matière d’investissements réalisés sur l’année 2018 avec 3 800 millions de dollars (soit 3 300 millions d’euros environ). Devant elle, nous retrouvons l’Allemagne avec 4 000 millions de dollars (soit 3 500 millions d’euros environ). Puis, le Royaume-Uni avec 7 200 millions de dollars (soit 6 300 millions d’euros environ).

La France développe un dynamisme important concernant le nombre d’employés travaillant pour les startups, puisque le nombre de travailleurs concernant ces petites structures a augmenté de 7,3% par rapport à 2017.

Infographie_article_bilan2018V3-01-156x300

Ces chiffres annoncent alors un avenir radieux pour les startups françaises qui parviennent d’année en année à lever des fonds toujours plus importants afin de se lancer dans leurs projets innovants.

Source (1)(2)(3)


Vous serez peut-être intéressé par...