RAPPEL

Interview de Baptiste Lozano, développeur et entrepreneur

Interview de Baptiste Lozano, développeur et entrepreneur

Mélanie Aprile

14/12/2021

Il a commencé en tant que développeur passionné. De plus en plus curieux et ouvert, il a créé sa société puis développé un plugin WordPress. Rendez-vous avec Baptiste, développeur et véritable entrepreneur.

Pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

J'ai démarré en tant que développeur web en 2007, à cette époque, il n'y avait pas le terme de front ou de back end, c'était full stack. J’ai donc commencé en tant que développeur web "en bas de l'échelle". Puis petit à petit, j’ai développé mes compétences. Étant de plus en plus curieux et ouvert, je suis passé Chef de projet web, toujours en faisant du développement.

En 2014 j'ai créé ma première société, « Biowebspin », renommée depuis « Inospin ».Cette société a été créée en Suisse et a levé près de 1 millions d'euros. Elle a démarré en tant que plateforme/réseaux social spécialisé « life science », donc medtech, pharma et biotech. Pour ensuite basculer finalement vers de la mise en relation entres les grosses sociétés pharma, et plus globalement helthcare avec des chercheurs du monde entier.

Après la création de cette société, j'ai commencé d'autres activités. J'ai été responsable de la partie web dans une PME lyonnaise qui réalise des produits pour l'immobilier, tous ce qui est site web, application, logiciel etc..
J'ai ensuite développé en 2019 un plugin WordPress «All4affiliates» qui permet aux personnes qui font des sites spécialisés dans l'affiliation de gagner de l'argent avec des liens affiliés, sur tout type de site, non pas exclusivement avec Amazon mais avec Boulanger, Cdiscount, la Fnac etc...

Vous avez donc toujours été dans cet esprit entrepreneurial ?

Exactement. Je pense que cela vient de ma curiosité et de mon envie que la vie ne soit pas monotone. Qu'il y est toujours de nouveaux rebonds, de nouvelles choses à faire, avoir de nouvelles idées et de nouvelles opportunités. C'est aussi une manière d'apprendre que ce soit humainement, techniquement, dans des domaines d'activités différents. Je ne viens pas du domaine médical, pharma ou biotech, mais j'ai appris comme ça. Là je suis sur un projet foot, car le foot est ma passion. J’ai eu cette mentalité d’entrepreneur.

Comment c'est passé le lancement de vos projets, était-ce sans associé ?

Non, j’ai créé ma société avec un ami. On s'est associé à deux dans un premier temps et puis plusieurs personnes se sont greffées au projet. On est donc devenu plusieurs associés. Tout comme avec Cofondateur, il y a toujours eu une personne tech, donc moi, et une personne métier, mon associé. Pour le plugin WordPress c’est pareil. Avec toujours l’idée de ce binôme d’une personne qui connait très bien la partie tech et une personne qui connait très bien la partie métier. C'est le bon duo.

Vous avez donc toujours été dans cette optique d'association ?

Oui, car je n’aime pas travailler seul et ce n'est pas toujours évident d'avoir une idée très précise de ce qu'il faut faire. Rencontrer d'autres personnes qui eux ont des idées mais pas de compétences techniques permet aussi de faire germer les idées. Pour moi, créer une entreprise tout seul dans son coin, c'est un peu triste. L’entrepreneuriat c’est avant tout une aventure humaine, plus qu'une aventure technique.

Concernant les projets vous avez des critères de sélection ou c’est au feeling ?

Cela dépend de l’âge et de l'expérience. Quand j'ai créé ma société à 24/25 ans, je pensais beaucoup à la rentabilité, c'était important pour moi d'évoluer financièrement. Après avoir atteint le pallier financier qui vous permet de ne plus vous poser de question, ce qui va être plus intéressant c'est effectivement le porteur de projet, le projet en lui-même et s’il est en accord avec vos valeurs. Typiquement le football est ma passion et un domaine qui m'intéresse beaucoup. Donc cela évolue avec l’âge et vos expériences. Peut-être que dans 10 ans ce sera autre chose !

Comment avez-vous connu la plateforme Cofondateur.fr ?

Il me semble que c'est par LinkedIn. J'ai vu passer des posts et je me suis dit que c’était une très bonne plateforme pour moi. J’étais à ce moment-là à la recherche d'un projet, d'une nouvelle aventure.

Avez-vous des conseils pour un profils tech qui souhaiterait se lancer dans l'entrepreneuriat ?

Ne surtout pas penser que parce qu'on est le profil tech de l'entreprise, il faut se dévaloriser et se cantonner à ça. Quand on monte une entreprise, et qu'on est tech, on a autant la main sur les décisions stratégiques que le porteur de projet "initial". Puisqu'on fait partie de la société, on est actionnaire de cette dernière.

Pour la partie technique, c'est important de ne pas croire qu'on a la science infuse. Même si vous pouvez influer sur des positions stratégiques, il faut écouter ce qu’on a dire les personnes non tech sur le produit. Parfois quand on est jeune, on pense tout savoir. Alors que souvent, les personnes non-techs nous apprennent des choses, pas directement sur la technique, mais sur comment tourner le produit.

Troisième chose importante : ne pas rester enfermé dans une techno. Ne pas choisir une techno parce qu'on a l'habitude de travailler avec et qu'on est bon là-dedans. Il faut penser long terme et bon choix technique d'entrée de jeu.

Un mot pour la fin ?

Il faut saisir la multitude d'opportunité qui s'offrent à nous en tant que tech, comprendre la chance qu’on a et pouvoir en profiter. Les premières années de carrières de 20-30 ans sont capitales pour moi, elles permettent de toucher des projets différents et d'apprendre beaucoup. A travers l'entrepreneuriat on apprend dix fois plus vite qu'en entreprise. Alors saisissez les opportunités qui s’offre à vous.

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...