RAPPEL

Interview de Diane, cofondatrice de We Are Peers

Interview de Diane, cofondatrice de We Are Peers

Margot Charbonnel

12/03/2021

Pouvez-vous vous présenter rapidement et nous en dire un peu plus sur votre parcours?

“J’ai fait une licence éco, et chaque année pendant l’été, je partais à l’étranger pour des petits jobs, stages, échanges, volontariat : au final, j’ai travaillé dans 7 pays & 5 continents (Finlande, Chine, Inde, Italie, Canada...). J’avais tellement envie de découvrir d’autres cultures et modes de fonctionnement. Ces expériences m’ont réellement ouvert les yeux sur les limites du système éducatif et des méthodes de formation en France. Enfin j'ai rejoint Emlyon Business School car j’étais attirée par le côté entrepreneurial de l'école.”

Comment avez vous eu l'idée de WAP?

“Pendant mes études, j’ai développé une association de production et partage de talks vidéo à Paris. En en parallèle, j'ai passé beaucoup de temps dans les fab labs, j’ai observé des relations très horizontales et beaucoup de partage de connaissances dans les communautés.” Ces expériences m’ont donné envie de proposer une alternative au modèle classique d’enseignement. Pour trouver mon premier client, j’ai proposé à ma propre école Emlyon : un cours entre pairs à mon directeur et l’histoire de WAP a vraiment commencé!”

Comment cela fonctionne techniquement?

“Les participants peuvent poster leurs expériences et rejoindre les autres selon leurs choix d’apprentissage, à partir de quoi l’outil WAP constitue des groupes de pairs. Une fois “matchés”, les participants sont guidés étapes par étapes pour partager un maximum de connaissances utiles et produisent une synthèse pratique qui est partagée à toute la communauté !”

Quand est-ce que vous vous êtes rendu compte que vous aviez besoin d'un développeur dans votre équipe?

“Pas tout de suite ! J’ai commencé par créer un jeu de cartes, mais nous voulions constamment modifier les questions écrites sur les cartes et surtout démocratiser la méthode. J'ai commencé par construire un prototype fonctionnel avec MIT app inventor. À un certain moment, cela ne suffisait plus. C’est à partir de là que je me suis adressée à un développeur.”

Pourquoi ne pas passer par un prestataire?

“J’ai travaillé avec un Freelance pendant plus d’un an avec qui ça s’est très bien passé. Mais, rapidement la charge de travail est devenue trop importante et le coût trop élevé. Il fallait trouver une autre solution.”

Quelle a été votre expérience sur la plateforme? Vos échanges avec les développeurs?

“J’ai trouvé la plateforme simple et avec de bons taux de réponses, l’équipe Cofondateur était là pour m’accompagner dès mon inscription. Les développeurs me disaient que mon projet était intéressant car j’avais déjà démontré beaucoup de choses.”

Comment s'est passée votre rencontre avec Gaëtan?

“J’ai choisi de parler uniquement à ceux qui avaient les compétences et des motivations que je cherche (envie de rejoindre une aventure humaine, de changer le monde!). Je lui ai envoyé un article publié sur notre projet qu’il a trouvé intéressant. Après plusieurs échanges, il y a eu fit naturel. Il a fait un test technique et rencontré un ami développeur. Le processus a duré moins de 2 semaines.”

Quels conseils pouvez-vous donner à quelqu'un qui cherche un développeur?

“Commencez sans CTO ! Vous pouvez faire du chiffre d’affaires en vendant un service ou un prototype créé avec des outils no-code. Recrutez quand vous avez généré un certain chiffre d’affaires. Commencer soi-même permet d’obtenir la courbe d’apprentissage nécessaire pour obtenir son product market-fit.”
N'hésitez pas à aller visiter le site internet : https://www.wearepeers.com

Vous avez un projet ?

Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


Vous serez peut-être intéressé par...