RAPPEL

Entreprendre et minimiser les échecs : la solution MVP

Entreprendre et minimiser les échecs : la solution MVP

Valentin Brulin

22/11/2018

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les entrepreneurs échouent. Selon l’INSEE, en France (en 2017), 49.5% des start-up échouent dans les 5 années qui suivent leur création. Même si vous disposez d’atouts considérables :

  • Une super équipe
  • Une grosse capacité financière
  • Une exposition médiatique importante…

…Et que vous avez franchi tous les paliers pour réaliser votre projet, le client reste le dernier « checkup ». Si le produit ou service ne lui convient pas, votre projet peut potentiellement être un échec.

Comment éviter au mieux l’échec ?

Vous n’avez pas à chercher dans les vieux livres poussiéreux de votre bibliothèque pour trouver le remède. Réalisez un MVP (Minimum Valuable Product) ! Cela vous permettra de disposer d’une version fonctionnelle de votre produit qui vous permettra de tester votre marché et de prendre conscience des points forts et points faibles de ce dernier. Vous devez arriver à une version finie à l’issue de cette phase de test.

Quel est donc l’avantage d’avoir un MVP ?

Le MVP permet de répondre à une question :

  • « Comment acquérir le plus d’informations sur l’attente du marché par rapport à ce que je veux proposer, en limitant au maximum les investissements de départ, pour prendre le moins de risque possible ? » – , CEO de Kreezalid.
  • Partez du principe que, en innovant, même si votre projet n’existe pas encore, il existe déjà un marché, même de substitution, sur lequel tester votre produit/service. L’expérience de cet « hypothétique » marché vous permettra d’en apprendre davantage sur les besoins des consommateurs.

    123

    Le MVP est donc un produit semi fini, une maquette, un prototype ?

    Comme expliqué, le MVP est un Minimum Viable Product. Décortiquons les trois termes :

    • Viable : Le choix de mettre ce terme en premier n’est pas anodin. En effet, la viabilité devrait se positionner avant Minimum et Product. Savoir si son produit et viable ou non est sûrement la première question que vous vous poserez.
    • Minimum : Il implique deux facteurs qui sont les fonctionnalités et les coûts. Les deux facteurs sont étroitement liés puisque moins il y a de fonctionnalités, moins le produit coûte cher. De plus, ce Minimum est rapide de réalisation pour lui permettre de le confronter au marché.
    • Product : Il induit un résultat concret et réel. Vous pouvez le vendre sous cette forme (pour intégrer un incubateur par exemple), sans attendre la version finie du produit ou du service, physique ou digital.

    Le MVP est donc plus qu’une maquette, un prototype ou encore un produit semi-fini mais bien un produit fini. Il doit seulement être la première version de votre produit pour pouvoir se positionner rapidement sur le marché. Vous y récolterez le maximum d’informations, pour faire évoluer cette version.

    Lorsqu’on vous parle de réaliser un MVP, en tant que chef de projet, vous êtes majoritairement partant pour conserver le plus de fonctionnalités, en les dégradant parfois. Sachez qu’un bon MVP, c’est le fait de concevoir votre produit, avec un minimum de fonctionnalités, mais qui sont toutes fonctionnelles et remplissent parfaitement leurs rôles respectifs.

    Si vous arrivez à générer des bénéfices conséquents pour upgrader votre produit, tout en suscitant un intérêt auprès du consommateur final, vous êtes sur la bonne voie.

    Vous avez un projet ?

    Faites vous conseiller et recontrez votre futur associé développeur/CTO sur Cofondateur.fr


    Vous serez peut-être intéressé par...